Actualité


 

Aperçu 

 


Le 16 mars 2022 - Actu Comeos vzw

Les subsides de formation pour les jeunes dans le commerce approuvés

Bonne nouvelle pour les commissions paritaires des secteurs du commerce alimentaire et du commerce de détail : leur proposition de projet commun ambitieux visant à organiser des actions pour les jeunes des groupes à risque (-26 ans) a été approuvée ! Cela nous permettra de faire entrer davantage de jeunes dans le secteur par le biais du coaching et de la formation.

Le ministre Dermagne et le SPF ETCS avaient lancé un appel visant à accorder plus de moyens et offrir l’opportunité à ce groupe cible de bénéficier d’une intégration durable sur le marché du travail. Les jeunes ont également été durement touchés par la crise COVID-19. Au cours de cette période, c'était plus difficile pour eux d'entrer sur le marché du travail qu'avant la crise.

Tous secteurs confondus, 43 % des demandes ont été approuvées, dans le cadre d'une enveloppe budgétaire fermée de 12 millions d'euros. Pour le commerce, un secteur important, 100% des projets soumis ont été approuvés.

Les secteurs du commerce alimentaire et du commerce de détail occupent ensemble quelque 40 000 jeunes et les nombreux postes vacants offrent une première expérience de travail aux jeunes sans expérience professionnelle et ayant un faible niveau de qualification. La formation s’effectue souvent sur le terrain par le biais d’un coaching, de l’apprentissage en alternance, des formules IBO/PFI, etc. Avec la pénurie actuelle sur le marché du travail, également très perceptible dans le commerce, ces emplois tremplins et les systèmes de formation ont encore gagné en importance.

Le projet permet à l’équipe de Commerce Training (nouveau volet de formation des fonds sociaux des CP 119/202/311/312) de soutenir encore davantage les entreprises du commerce en vue d’attirer les jeunes vers le secteur, de les accompagner et de les former.

Les 8 actions prévues s’articulent autour de 4 grands thèmes :

Jeter un pont entre l’enseignement et le marché du travail, recruter et améliorer l'image des emplois, former et promouvoir la diversité. Ce projet se déroulera pour toutes les actions du 1er avril 2022 au 31 décembre 2023, soit sur une période de 21 mois.

Enseignement - marché du travail

  • Coach de l’enseignement : toute la difficulté consiste à amener davantage d'écoles et d'élèves à s’intéresser à une formation en alternance dans la vente. Des chiffres provenant notamment de l'IFAPME montrent qu'après avoir suivi un tel parcours, 80 à 90% des jeunes commencent ensuite à travailler dans notre secteur. Ce faisant, nous voulons également aborder la contradiction selon laquelle il y a plus de places de stage disponibles que d'élèves dans les formations en alternance. Pour ce faire, un coach pour l’enseignement sera désigné afin d’approcher les écoles et les élèves de toute la Belgique au moyen d’un plan de communication et d’action. Nous visons une augmentation de 5% du nombre d'élèves dans notre secteur.
  • Formation de tuteur : afin d'encadrer et de former de manière optimale les élèves dans les formation en alternance à travers toute la Belgique , la présence d'un tuteur sur le lieu de travail revêt une importance cruciale. C'est pourquoi nous voulons former 500 tuteurs, vos travailleurs, dans les deux prochaines années grâce à la formation sectorielle de tuteur reconnue. Cela permettra non seulement d'augmenter les chances de réussite de la formation en alternance, mais aussi de faciliter l'intégration des jeunes recrues sur le marché du travail.

 Recrutement et renforcement de l'image

  • Coach de carrière :  souvent, les jeunes fraîchement diplômés ou les élèves recherchant une place de stage ne disposent pas des compétences nécessaires pour se mettre en avant en tant que candidats auprès de l'entreprise. Le parcours scolaire suivi jusque-là ne propose pas (suffisamment) de formations de base à l'entretien d'embauche ou d’évaluation des forces et faiblesses par rapport aux compétences ou à l'attitude professionnelle requises. C'est pourquoi nous voulons utiliser un matériel didactique interactif et numérique pour donner aux jeunes une formation concise sur l'attitude à adopter face au travail afin de les préparer de manière optimale à une carrière dans le secteur du commerce.
  • Vidéos promotionnelles des métiers : depuis la crise du coronavirus, le secteur éprouve des difficultés à pourvoir les nombreux postes vacants et à attirer les bons candidats. Ce projet comprend la production et la diffusion de vidéos attrayantes sur 8 fonctions/métiers en vue d’aiguiller les jeunes en fin de scolarité et les demandeurs d'emploi vers les différents emplois dans le secteur. Grâce à de courts teasers sur les médias sociaux, les jeunes seront guidés vers les vidéos complètes, les descriptions de fonction, les postes vacants, les formations et l'apprentissage sur le lieu de travail.

Formations

  • Modules de formation numériques : grâce à de courtes formations numériques, attractives et faciles d’accès, nous voulons renforcer les compétences et toucher plus de jeunes travailleurs avec l'offre de formation sectorielle (2 000 travailleurs sur la période 2022-2023). Ces cours peuvent les rendre plus résistants sur le marché du travail et renforcer la professionnalisation du secteur. Les modules seront largement diffusés et porteront sur 8 thèmes. Dans ce cadre, il sera tenu compte des allophones. Parmi ces thèmes, citons notamment les compétences numériques de base, la gestion du changement, la diversité, l’ergonomie,... Ces cours en ligne peuvent prendre la forme de vidéos, d'apprentissage en ligne, d'applications, etc.
  • Formation de boucher : dispenser à des jeunes une formation reconnue au métier en pénurie de boucher, mais aussi aux fonctions de collaborateur en boucherie, boucher de la distribution, préparateur de produits à base de viande, transformateur et préparateur de viandes. Nous voulons former 225 candidats à ces postes par l'intermédiaire de prestataires de formation reconnus tels que CVO, Syntra, VDAB, IFAPME, Epicuris et autres.

 Diversité

  • Guide sectoriel sur la diversité et l'inclusion :  regrouper les actions, meilleures pratiques, témoignages, ... dans un guide numérique. Les jeunes issus de groupes à risque sont confrontés à des discriminations fondées sur l'origine, l'âge, le handicap, etc. Nous voulons lutter contre celles-ci en élaborant un plan d'action sectoriel et un guide pratique incluant les bonnes pratiques du secteur. Nous voulons également renforcer l'image du commerce en tant que secteur ouvert aux jeunes talents divers.
  • Audits accessibilité des jeunes travailleurs souffrant d’un handicap : en collaboration avec Inter en Flandre et le CAWAB en Fédération Wallonie-Bruxelles, nous allons faire la promotion de lieux de travail accessibles aux jeunes travailleurs et travailleurs potentiels porteurs d’un handicap. Sur la base d'audits très pratiques sur une vingtaine de lieux de travail, des conseils très concrets pourront être donnés aux entreprises (physiques, technologiques, accueil et formation, etc.) afin d'ouvrir des portes aux jeunes les plus éloignés du marché du travail.

Source: www.comeos.be